vendredi 17 octobre 2014

fin de partie

  Enfin. Ici, comme à chaque fin d’octobre, les enfants comptaient les jours et les nuits. Les vacances sont arriivées et nous les attendions tellement que nous n’avons rien préparé. Pas de programme, pas vraiment d’envie, ou juste celle de se lever tard et de plus faire de devoirs. Pour moi, il faudra attendre une dizaine de jours. Pour eux, c’est ce soir . et ce soir, il fait beau et c’est presque l’été. L’été aux lumières d’octobre. Dernière semaines avant cette heure d’hiver qui va nous obliger à nous faire à une... [Lire la suite]
Posté par marionl à 22:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 16 octobre 2014

le cadeau d'une journée

A peine arrivée au travail, le collège m’a appelée. Une petite fille malade, enfin assez malade pour que je doive aller la chercher. Plus d’une heure de route, autant de temps de silnec et de paix. Il pleuvait un peu mais je ne connaissais pas la plupart des petites routes que j’empruntais. Pour ça déjà, je ne sais pas si ça se fait, mais j’avais envie de la remercier. Et puis nous sommes rentrées toutes les deux à la maison, j’ai mis de la musique, fait chauffer de l’eau pour une tisane qui lui ferait du bien  et puis je me... [Lire la suite]
Posté par marionl à 22:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 15 octobre 2014

le champ des garçons

Pendant que leu grande sœur part danser, les trois petits garçons ont maintenant pris l’habitude des après-midi passées avec leur copain du mercredi. Quand je les ramène du théâtre, ils courent dans le champ sans rien me demander, même pas l’heure du goûter. Quelquefois, ils s’en vont vélos et trottinettes sous le bras, quelquefois, l’idée d’escalader le grand arbre tout au bout du champ leur fait oublier les courses en deux roues. Ils disparaissent en tout cas, ne revenant que bien plus tard, les chaussures et les pantalons... [Lire la suite]
Posté par marionl à 23:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 14 octobre 2014

du piano à quatre mains

    Hier soir, je suis rentrée très tard, dans un brouillard épais, j’ai cherché le bord de la route, j’ai roulé sans beaucoup de repères. Hier soir, je suis rentrée d’une réunion au-delà de minuit. Les enfants étaient endormis, je ne sais pas s’ils ont senti mes baisers. J’ai encore veillé, impossible de  laisser le sommeil m’emporter. Ce soir, j’ai fini de travailler tard, un peu trop tard, mais c’était encore  bien avant la fin du jour. J’ai repensé à  ce matin, à notre chemin vers l’école, mes trois... [Lire la suite]
Posté par marionl à 22:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 13 octobre 2014

d'abord, il y a l'idée

Pour la première fois de ma vie, je n’arrive pas me faire à l’idée. Dans quelques jours, j’aurai quarante-quatre ans. Quarante-quatre, on dirait un âge sans aspérité, et pourtant, c’est le vertige que je vois. Pour la première fois, je ne sais pas si j’ai  envie de passer de l’autre côté. Est-ce que je serai de ceux qui passe leur journée d’anniversaire le regard vers leur chaussure, en longeant les murs ?  Je ne sais pas ce qui me fait peur, peut-être cette sensation d’avoir si peu de temps à marcher sur le fil,... [Lire la suite]
Posté par marionl à 22:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 12 octobre 2014

à l'assaut du ciel ciel, un gâteau et un bain

C’est comme un vrai dimanche, un jour qui commence au milieu de la matinée avec un petit déjeuner préparé par des petites mains appliqués et un réveil chuchoté « mais non, ne va pas réveiller maman, je te dis. ». C’étiat comme un dimanche, un jour où tout le monde fait ce dont il a envie, « maman, tu viens regarder le prophétie des grenouilles avec nous ? », Un jour où je dis oui parce que j’e ai envie, un jour où, après le déluge qu’annonçait les grenouilles, je décide de prendre un bain en plein milieu... [Lire la suite]
Posté par marionl à 23:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]

samedi 11 octobre 2014

après le marché

C’était un samedi matin piano et marché, une petite matinée entre filles qui petit à petit, prend des allures sacrées. C’est notre samedi, Notre heure de cours chez Marcia sur le grand piano noir, et pour moi a essayer de déchiffrer le New-yorker quand je en lis pas. Et puis notre balade en ville avec ses arrêts obligés. Nos quelques minutes de flâneries à la librairie, le pain et le jambon cru à l’épicerie, les fleurs au marché et plus si affinités. Les premiers samedis du mois, le panier est plus plein et s’offre quelques... [Lire la suite]
Posté par marionl à 22:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 10 octobre 2014

le rouge de la chaudière

Le jeudi avait été long, joyeux et parisien, le vendredi fut ancré les deux pieds dans la terre d’ici. Mairie le matin et communauté de communes l’après-midi. Il a plu toute la journée et j’ai couru un peu, soufflé sur les braises qui entraînent le moteur du tourbillon. J’étais presque à l’heure pour la sortie de l’école et Georges n’a même pas remarqué que j’avais couru pour venir le chercher.  Nous sommes rentrés à la maison pour prendre le goûter mais le téléphone a sonné parce que la chaudière de la salle des fêtes ne... [Lire la suite]
Posté par marionl à 23:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]
jeudi 9 octobre 2014

maison Bastille

  Ici, quand on part à Paris, il faut se lever bien avant le jour, faire la route très tôt vers une gare au milieu de nulle part  et monter dans le train pour arriver gare de Lyon une heure et vingt minutes plus tard. Aujourd’hui c’était une formation d’élue Au sous-sol d’un bâtiment sur les quais de la Seine et je partais avec une amie qui travaille avec moi. Nous nous sommes offert le trajet en bus, comme un délice et quelques pas sur les quais, le nez au vent et la tête au soleil. Et puis j’ai pris des notes, et puis... [Lire la suite]
Posté par marionl à 22:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 8 octobre 2014

histoires du jour, histoire du soir

  Ce matin, je l’avais quitté sans me retourner mais j’avais longtemps entendu ses sanglots. Cette semaine, je suis plusieurs fois rentrée beaucoup trop tard pour l’embrasser à l’heure du coucher. ce midi, il avait hurlé « maman ! » en se serrant contre moi au moment de mon arrivée. Alors cet après-midi, une fois Blanche partie à la danse avec son père, une fois Marcel embarqué chez un copain de classe et Aimé déposé à son premier cours d’expression corporelle, nous nous sommes retrouvés tous les deux, rien... [Lire la suite]
Posté par marionl à 23:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]