DSCF3162DSCF4527

DSCF4583DSCF4785

DSCF4793DSCF4890

DSCF4988DSCF3180

Plusieurs fois, depuis dix jours, j’ai pensé aux mots avec lesquels je décrirais une émotion, un moment. Je me suis dit pas tout suite, j’ai pensé à Noël prochain. Et puis le temps a passé et l’évidence s’est installée, un peu comme elle s’était emparée de moi quand j’avais commencé l’écriture de ce blog. Ne me demandez pas pourquoi, je n’en sais rien. Mais voilà, après sept années et quelques poussières, je ne viendrai plus écrire chaque soir ici. Aujourd’hui,  après la lecture de tous ces messages qui me disaient le manque que plusieurs jours sans écrits avaient causé, j’ai senti mon coeur se serrer et j’ai failli renoncer, recommencer. Mais je ne serais pas fidèle à ma promesse si je continuais, je veux être sincère et trouver du plaisir dans chaque mot que j’écris. Alors, voilà, tant pis pour l’émotion qui m ‘envahira forcément au fil des jours qui viennent mais j’ai décidé que le moment était arrivé. Comment trouver les mots pour vous dire à quel point je suis décolée pour ceux et celles qui venaient ici pour y chercher un moment de réconfort, une petite giclée d’énergie, comment vous dire à quel point j’ai aimé ces sept années et quelques poussières,  comment trouver les mots qui décriraient à quel point j’ai aimé cette aventure et tout ce qui en a découlé. J’ai prévenu les enfants que j’arrêtais ce blog, ils étaient tristes mais je crois qu’ils ont compris. Il reste tout ce que j’ai écrit, tous ces jours racontés. Ce soir, je veux croire que c’est une sorte de trésor. Et puis il y a eu tous ces fils invisibles, tout ces regards croisés dans la rue et ces mots bienveillants. De tout cela, je vous remercie. Un merci infini. Je ne reprends pas ce que j’ai donné, ce que j’ai donné je le laisse ici. Mais c’est comme un autre voyage qui doit commencer, une autre période de ma vie, à commencer par quelques turbulences et des évènements que je n’ai pas choisis. Rien de grave, pas de quoi s’inquiéter. Juste une période de la vie qui se termine, un voyage qui prend fin pour qu’un autre commence. Je ne sais pas ou je vais.  Notre petite vie va continuer ici et lle four continuera à chauffer le mercredi, les enfants vont grandir et je vais continuer à composer avec la vie.  Je ne m’interdis pas de revenir quelquefois ici, pour donner quelques nouvelles, pour parler de ce petit film que deux jeunes femmes sont venues tourner l’autre jour chez nous, pour parler de Noël et de la vie, pour me rappeler le parfum de mes enfants quand ils étaient tout petits, pour raconter quelques bribes de la vie d’après. Après quoi, je ne sais pas. On est forcément triste quand on part d’un endroit qu’on a aimé, follement aimé. Mais j’en suis sûre. C’est une évidence, Mon récit  quotidien se termine ici. Et je vous dis merci, un infini merci.

DSCF3729

DSCF4317

DSCF4567

DSCF4572

DSCF4587