DSCF1045

Pour la première fois de ma vie, je n’arrive pas me faire à l’idée. Dans quelques jours, j’aurai quarante-quatre ans. Quarante-quatre, on dirait un âge sans aspérité, et pourtant, c’est le vertige que je vois. Pour la première fois, je ne sais pas si j’ai  envie de passer de l’autre côté. Est-ce que je serai de ceux qui passe leur journée d’anniversaire le regard vers leur chaussure, en longeant les murs ?  Je ne sais pas ce qui me fait peur, peut-être cette sensation d’avoir si peu de temps à marcher sur le fil, peut-être cette impression que tout devient fébrile.  A vrai dire, je n’avais pas prévu ma vie après cet âge là, je ne m’y voyais pas. Pour la première fois, j’ai peur de l’âge qui s’inscrit sur le calendrier, j’ai peur et je crois que j’aime ça. J’entends mon cœur battre du bout de mes doigts au bout des mes chaussures mais je ne sais pas quoi faire de ce rythme qui s’accélère ? et si je laissais le temps faire ? et si je laissais le temps décider ? Je veux continuer à rire quand un de mes enfants me dit « maman, je ne sais pas quoi faire ? » moi je sais, et je n’aurais pas assez de temps pour le faire. Je veux continuer à rêver à tous mes possibles, je veux aller à la mer et sentir le sel qui me brûler, je veux encore me trouver jolie, je veux me l’entendre dire, je veux que la curiosité l’emporte, toujours, je voudrais que ça ne s’arrête jamais, je voudrais ne jamais me sentir fatiguée, ou juste de temps en temps épuisée, à bout, pour cette sensation de l’abandon. Quarante-quatre ans, si j’avais su ça, si j’avais deviné l’effet que ça fait. Je n’y avais jamais pensé, je ne l’avais jamais envisagé. C’est peut-être bien après tout. Allez, dites moi celles qui sont déjà passées par la ! Et puis non, ne me dites rien, je veux découvrir, je veux que le mystère soit gardé. Quarante-quatre, ce n’est pas très joli à écrire, mais c’est rond et piquant à la fois. Il me reste quelques jours pour m’y faire, me le répéter. J’hésite entre vertige et peur, il me reste quelques temps pour me décider à mettre de jolies chaussures et porter le regard fier le jour de mon anniversaire.