DSCF3035DSCF3054

DSCF3059DSCF3053

C’est au petit matin ou e soir, quand tout d’un coup, la lumière nous intime l’ordre d’arrêter tout ce qui nous occupe. On sait que ça ne reviendra plus, que c’est un instant qui ne se reproduira plus jamais, jamais exactement. Quoi qu’il nous arrive, quoi ne nous décidions, c’est une des choses que nous avons réussi à transmettre à nos enfants. Le gout de la lumière et celui de l’instant. Ça peut être au milieu d’une soirée trop chargée, la lumière peut venir se poser, comme hier, sur  un matin d’école qui ne laisse de temps pour rien, elle fait voler nos contraintes et nos obligations. LA parenthèse n’est jamais longue mais nous attrape un moment et nous rassemble dans un souffle d’admiration. ET tout d’un coup, il n’est plus besoin de leur expliquer pourquoi nous avons choisi de nous installer ici, tous engloutis par l’évidence de l’endroit et du moment, nous laissons les cartables et les peurs à nos pieds, pour goûter à cet unique instant. Je ne saispas ce qu’ils feront de cet apprentissage, de cette capacité que nous leur avons donnée, je ne sais pas s’ils sauront la garder, je ne sais pas si, comme moi, il leur apparaîtra qu’il s’agit peut-être bien de notre trésor de famille. Tout arrêter pour sortir dans le jardin et se plonger dans l’instant, faire corps avec ce qui nous entoure, quand je regarde mon petit garçon de quatre ans savourer, je savoure à mon tour. C’est notre devise depuis longtemps « regardez cette lumière ! » et  si l’un de mes enfants devenait insensible à la beauté de l’instant, je crois que je plongerai dans une infinie tristesse avant de me résigner. Non, ils ne sont pas obligés d’aimer ce que nous aimons, leurs émotions seront les leurs e beaucoup de leurs plaisirs me seront étrangers. Certains le sont déjà et je m’amuse souvent de ces étranges composition de couleurs et de goûts. Mais pourvu qu’ils gardent à l’esprit que  ces instants inondés de lumière et suspendus dans le temps constituent l’un des socles de leur histoire. Pourvu qu’ils se souviennent longtemps de l’évidence et de la force que nous donnaient à tous ces petits matins baignés d’or.

DSCF3040

DSCF3043

DSCF3049

DSCF3051

DSCF3055

DSCF3062