DSCF9599DSCF9643

DSCF9644DSCF9653

DSCF9675DSCF9702

DSCF9728DSCF9753

Aujourd’hui, notre petit garçon au sourire éclatant a huit ans. Ce matin, il s’est levé le cœur battant pour vérifier que son vœu avait été exaucé et comme la vie peut être douce avec les petits garçons de huit ans, ça avait marché. Non seulement le vieux cheval avait passé la nuit, mais il avait rejoint les autres au bord de la rivière en bas du grand pré. «  ça ne pouvait pas être à la fois el meilleur et le pire jour de ma vie » m’a-t-il dit.  ET puis à côté de son bol de petit déjeuner, il a découvert sa chemise de toutes les couleurs, une tunique cousue en secret avec ce tissu qu’il avait d’abord choisi avant de se raviser « celui ci, tu ne m’aimeras jamais. » Notre petit garçon aux cheveux longs et aux goûts affirmés , les yeux qui s’embuent et les poings serrés quand dans les cours d’école et de centre de loisirs, on lui parle de ses chemises à fleurs. ‘Je voudrais pouvoir continuer à aimer ce que je veux » nous dit il alors, la gorge pleine de sanglots et les doigts tremblants. Aimé, huit ans, inventeur du « câlin du matin » et dresseur d’araignées, Aimé qui rêvait d’une maquette de bateau qui navigue vraiment sur l’eau et qui n’arrivait pas à y croire tout à fait. Aimé aux cent amoureuses et aux rêves d’aventurier de la nature.  Aimé le créateur de maquettes insensées, le passionné de radio, qu’elle crache de la musique ou des mots. Notre Aimé dont je sens quelquefois la main trembler et le souffle s’enrayer. Et si vous entendiez le rire d’Aimé, vous aimeriez la vie sans condition vous savez, et vous en redemanderiez.  Le rire D’aimé, c’est un ciel d’étoiles au mois d’août, une pluie d’étoiles filantes et des vœux qui se réalisent même  s’ils sont trop fous pour être vrais. Notre Aimé a huit ans aujourd’hui et c’est lui qui, pour son anniversaire, a choisi ce gâteau au citron repéré depuis des semaines dans un des livres de cuisine que j’avais oubliés.  Nous avons préparé ce gâteau tous les deux et quand je me suis aperçue que je n’avais plus d’amandes en poudre, il a croisé les doigts et il m’a dit « mais tua vas bien trouver maman. » C’était tout au fond de l’armoire du cellier, juste ce qu’il fallait. Ce petit garçon aurait il un pouvoir magique, je ne sais pas. Le croire lui ferait peut-être porter un fardeau trop lourd pour ses épaules d’à peine huit ans. Mais il y a de la magie dans les veines de ce petit garçon là. Moi je le crois et je l’ai constaté, plusieurs fois.

DSCF9617

DSCF9632

DSCF9733

DSCF9786