vendredi 11 juillet 2014

dans l'armoire de la salle de jeux

C’est comme un jeu de chaises musicales et c’est presque chaque année. Cette fois, c’est le bureau de la salle de jeux parti dans la chambre de Blanche qui nous obligeait à changer les plans. Et puis il y avait eu cette « journée cabane » pendant laquelle les enfants avaient vidé intégralement  vidé le contenu des armoires et des étagères du premier pour les répartir dans leur maison de fortune.  Impossible de reculer, il fallait ranger. J’ai emmené quatre enfants très mécontents pour ouvrir avec eux cette... [Lire la suite]
Posté par marionl à 22:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 10 juillet 2014

j'avais retrouvé mes sabots dorés

Il n’était pas question d’annuler nos vacances, impossible même d’y penser, de se laisser effleurer par l’idée. De toute façon, on irait et puis on avait compté et recompté, au bout du compte on s’était dit que ça passerait. Le gros fauteuil du bas attendrait d’être changé, on l’avait rafistolé et il tiendrait bien encore une ou deux petites années. Les volets eux aussi sauraient bien attendre qu’on puisse les  repeindre, on n’est jamais à une année près quand on est un volet. En attendant, je pourrais assouvir mon goût pour... [Lire la suite]
Posté par marionl à 22:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 9 juillet 2014

des pensées au rayon froid

  Il y a des jours où tout d’un coup, le réfrigérateur doit être nettoyé, des moments où la chose la plus importante au monde est cette pièce du rez-de-chaussée qui doit être toute entière briquée. Et malgré la radio qui te raconte ses nouvelles du monde, malgré les voix qui en sortent pour te dire qu’il y a d’autres vies, d’autre voies, d’autres choses plus dignes que ces étagères encrassées, pour toi, il n’y a que cela et rien ne te détournera de cette nécessité. Parce qu’à ce moment là, tu sais que l’intérieur de ton... [Lire la suite]
Posté par marionl à 23:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 8 juillet 2014

ce jour-là

On s’est promis un restaurant, rien que tous les deux, quand on pourra, même si on doit attendre un moment. On a partagé un petit verre de vin blanc, pour se souvenir de cette journée qu’on a tant aimée. C’était il y a très longtemps, il y a huit ans. Depuis, j’ai appris à dire « mon mari » plus souvent, je ne sais pas ce qu’il dit quand il parle de moi. Je crois qu’il prononce juste mon prénom, même à ceux qui ne me connaissent pas . Depuis ce jour-là, notre vie a beaucoup changé, cette année je crois que pour la... [Lire la suite]
Posté par marionl à 22:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 7 juillet 2014

des maillots à Londres et un thé sur le canapé.

Peu importe le temps qu’il faisait, je me suis installée sur le canapé de la salle de jeux au milieu des enfants. Avant de sentir que je ne pourrais pas résister au sommeil qui m’appelait, j’ai retrouvé l’air d’Heidi que je leur ai chanté, puis ils m’ont raconté le début du film que j’ai regardé avec eux et ce tour de France encore un peu anglais. Je n’aurais jamais imaginé regarder une étape du tour de France et trouver ce moment délicieux. Si je n’ais pas envisagé un tel moment, j’étais loin de penser qu’il constituera peut-être... [Lire la suite]
Posté par marionl à 22:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 6 juillet 2014

pendant la pluie en juillet

Nous nous sommes levés pour aller donner manger aux poules, celles de la voisine, celles qui avaient peur de nous et qui ne voulaient pas s’approcher. Et puis il a fallu rentrer parce que la pluie venait de commencer à tomber, cette pluie qui tomberait toute la journée. Dans ces cas là, je préfère oublier que ‘est l’été, ne plus y penser. Plusieurs fois dans la journée, j’ai vu le rideau de pluie épais arriver jusqu’à la porte de la maison, j’ai entendu l’orage gronder et je me suis sentie si bien dedans, avec les cantates de... [Lire la suite]
Posté par marionl à 23:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]

samedi 5 juillet 2014

des pâtes au gruyère râpé

Il y a une petite fille qui est a partie chez une amie, trois petits garçons restés à la maison et qui ne réalisent pas encore que les vacances ont vraiment commencé. Normal, les cartables, lancés au milieu du passage devant l’escalier n’ont même pas encore été rangés. Il y a un petit garçon de trois ans et demi, ne surtout pas oublier le "et demi " qui nous dit « mais vous ne comprenez rien, on ne veut plus de parents ! » et qui nous assure qu’il pourrait très bien se débrouiller tout seul. Il y a cette sensation de... [Lire la suite]
Posté par marionl à 23:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 4 juillet 2014

un soir toute petite

Ce soir, il y a une petite fille qui vient de s’endormir juste à côté de moi. Une petite fille qui m’a rejointe sr le lit du bureau, celui qu’on réserve d’habitude aux amis, une petite fille qui avait besoin de ce moment de paix et qui m’a dit « dans ces moments là, je me sens toute petite et à la fois je sens que je grandis. ». Quelques heures avant, elle avait vu couler les larmes que n’avait pas pu retenir sa maîtresse, elle avait franchi pour la dernière fois le portail de l’école puis elle avait fondu en larmes à son... [Lire la suite]
Posté par marionl à 23:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]
jeudi 3 juillet 2014

des petits sacs et une bouteille vide

Broder les petits sacs pour les maîtres, maîtresses et pour les dames qui s’occupent de la garderie, c’était exactement le programme qu’il ma fallait pour occuper cette étrange première journée de repos. Comme les autres années, les enfants avaient dessiné ce qu’ils souhaitaient me voir broder sur les petits sacs qui contiendraient les pots de confiture. Comme les autres années, ils avaient suivi la broderie pour vérifier sie je respecter les originaux. Il me restait quelques heures et j’avais envie de me concentrer sur ces... [Lire la suite]
Posté par marionl à 23:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 2 juillet 2014

la revanche du corps

Et un jour le corps lâche. Il ne veut plus avancer, plus entendre, plus émettre la moindre pensée, le corps à qui je demande de me suivre sans brocher depuis des semaines a aujourd’hui décidé de me laisser tomber. Et j’ai failli tomber. C’était au milieu d’une réunion que je devais animer. Il y a d’abord eu le décor qui s’est mis  à tourner, puis le sol devenu incertain. Après, après rien. J’était sensée passer au point suivant et aucun mot n’a voulu sortir de ma bouche, aucune pensée, rien que cette idée tenace qu’il fallait... [Lire la suite]
Posté par marionl à 22:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]