DSCF6459DSCF6469

DSCF6483DSCF6486_2

Les petits sont partis très tôt et comme je l’avais imaginé, le petit pincement s’est dissout dans le calme du jardin, juste après que le bruit du moteur ait disparu. Il restait une grande fille à la maison, très vite rejointe par une brochette d’amis venus pour l’aider à préparer la fête de ce soir. Trois anniversaires de vint ans, des courses au supermarché, des ingrédients partout et des prières envoyées pour que l’orage ne leur tombe pas sur la tête avant minuit. Le four tournait à plein régime, « vous êtes sûre qu’on ne vous gêne pas ? » et je montais dormir un peu en leur laissant le rez-de-chaussée. Réveillée par des parfums culinaires que je ne connaissais pas, je descendais pour leur proposer de l’aide. Deux Lucie, Un Valentin, un Tanguy et une Joséphine, deux pizzas, deux cake, un gros gâteau au chocolat et une mirielle de cupcakes, et puis cette angoisse de la dernière ligne droite. Vingt ans, c’était déjà grand. Ils se connaissent depuis longtemps et sans rien leur dire, j’admirais leur capacité à tout préparer sans une seule fois se disputer. Je regardais le ballet, amusée, et apportait mon aide quand on me la demandait, en petites pincées. Il s’agissait de leur fête et se soir, nous quittions les lieux.  « mais t’avais pas dis que c’est à cette heure  que vous deviez y aller ? ». La table était dressée et je l’entendais donner aux invités les dernières indications pour le feu de camp. Nous sommes partis tous les deux en laissant derrière nous quinze jeunes adultes en train de monter les tentes pour cette nuit, quinze jeunes adultes à la lisière de l’enfance. Sur la table, il y avait un saladier rempli de bonbons et des couverts en plastique doré. Nous avons pris la route pour rejoindre ce festival de théâtre de rues,  pour être tous les deux émus par la délicatesse, un spectacle d’ombres chinoises, amusés par une kermesse à l’emporte-pièce et enthousiasmés par une fanfare ouvrière, poétique  et déjantée. A deux, tout nous semblait joyeux et je retrouvais mon goût pour le Picon bière. Il y avait quinze jeunes adultes chez nous à fêter des anniversaire, et nous,  nous étions ici, dans cette cour d’école transformée en camp de roulotte, à nous dire que nous avions toute la nuit devant nous.

DSCF6463

DSCF6496

DSCF6506