mardi 10 juin 2014

vue sur mer, horizon dégagé.

Hier soir, à peine arrivés et tout juste douchés, ils retrouvaient le jardin, leur élément ,et semblaient aussi à l’aise que quelques heures plus tôt, sur les trottoirs du cinquième arrondissement. Ce matin, Georges a couru vers son maître pour lui dire « je reviens de Paris et j’ai vu la tour Eiffel ! ». Quelques heures plus tôt, la maison encore endormie j’avais ressenti le besoin de sortir dans le jardin pour prendre une bouffée d’air de juin. Chaud et parfumé, un mélange de roses et de foin coupé. Je me... [Lire la suite]
Posté par marionl à 23:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 9 juin 2014

nuit et jour

Il ne faut pas penser au retour, jusqu’à l’heure du départ ou juste un peu, histoire d’accepter une marge acceptable de retard. J'aime tant le souvenir de cette amie qui me disait "à tout à l'heure" alors que nous nous quittions pour plusieurs jours, plusieurs semaines ou plusieurs mois.  Faire de cette dernière journée une journée ordinaire, joyeuse et ordinaire, c’était bien l’idée qui me trottait dans la tête en donnant rendez-vous aux cousins au Museum d’histoire naturelle ce lundi matin. Ils étaient là quand nous... [Lire la suite]
Posté par marionl à 23:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 8 juin 2014

l'homme à la photo

Cette visite là non plus n’était pas prévue au programme, ou pas tout à fait, pas certaine. Mais comment résister à l’envie d’une petite fille de dix ans qui en avait très envie. Son père était venu la voir il y a  quelques jours à Paris et il lui avait confié pour mission de retrouver une photo qu’il aime beaucoup . elle n’avait que quelques indices pour trouver. Après un temps d’hésitations, Aimé choisissait de se promener avec son père et ses frères plutôt que de venir avec nous. Blanche résistait à l’heure de queue... [Lire la suite]
Posté par marionl à 23:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]
samedi 7 juin 2014

des tableaux, des charpentes et des bateaux

A Paris, il y a le goût de nos premiers réveils, le premier petit déjeuner, le bruit de la ville qui excite nos papilles et fait frétiller nos pieds.  Ce premier petit déjeuner  était si doux que nous aurions pu rester et oublier le programme de la journée. Blanche, Aimé, Marcel et Georges jouaient avec les enfants de la maison et se liguaient pour nous demander de rester «juste un peu s’il vous plaît. » Mais le Petit Palais nous attendait. Oui, il nous attendait vraiment parce qu’il n’était pas question pour... [Lire la suite]
Posté par marionl à 23:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 6 juin 2014

jusqu'aux étoiles nous sommes allés

C’était bien de fermer la porte et tout laisser derrière nous. Oublier pour un temps tout ce que nous aimons ici, prendre la route et filer. Se promettre d'oublier. Et même cette après-midi buissonnière, que c’était bon. J’avais jeté mon cartable derrière le canapé, ceux des enfants les attendraient sous l’escalier, et puis ça sentait tellement l’été. Il fallait être arrivé sur l’autoroute pour être sûrs d’être vraiment partis, être passés au péage pour être certains qu’aucune dernière minute ne nous ramènerait chez nous.... [Lire la suite]
Posté par marionl à 23:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]
jeudi 5 juin 2014

un brouillon et un gâteau

C’est un jour comme les autres, c’est un jour avec un peu plus de sable dans les rouages, c’est un jour de fatigue et le soleil qui revient n’y peut rien. Ou pas grand-chose. Ce sont des choses humaines.Une sortie vague à l’âme sans même le goût de la mélancolie.  C’est un jour ou je n’arrête pas de chercher les mots bienveillants, un jour où on m’en demande trop, un jour qui a besoin de passer à demain, un jour qui a besoin de respirer, de prendre l’air. Ce midi, je ne suis pas allées marcher, elle est peut-être là la... [Lire la suite]
Posté par marionl à 23:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]

mercredi 4 juin 2014

des cerises pour la crème chantilly

Au milieu de ce mercredi surchargé, j’avais rêvé  d’un cheese cake au cerises et aux fraises du jardin. Pour être sûre ne pas oublier, j’avais partagé ce rêve avec les enfants alors après le théâtre des enfants, nous sommes allées chercher les escabeau pour les installer sou le cerisier. Le gâteau était prêt depuis ce midi, il n’attendait plus que sa crème fraîche et ses fruits. Quand les premières gouttes sont tombées, on s’est dit que la pluie ne pouvait pas nous arrêter, quand  elle est tombée en torrent, on s’est... [Lire la suite]
Posté par marionl à 22:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 3 juin 2014

des corps interdits

Pourquoi me parle-ton de verre à moitié plein de de verre à moitié vide, je vois bien qu’il y a plus d’eau dedans, je sais que si j’en ai envie, je peux l’empoigner et le serrer jusqu’à ce qu’il se casse, je sais que ça ne changera rien, juste une blessure à la main. Un jour, quelqu’un m’a dit « de toute façon, on a de la chance par rapport à tous ceux qui n’ont jamais connu l’amour. » Jusqu’à ce jour là, Il ne m’étais jamais apparu que certains des humains que j’ai croisé et que je croise encore n’ont jamais senti la... [Lire la suite]
Posté par marionl à 20:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 2 juin 2014

la vie en vrai

Je vais devoir me faire à ces lundis sans retour chez nous, aux soirées de réunions qui durent plus que de raison. Je m’habituerais à promettreaux enfants « un baiser au milieu du sommeil », à partir le matin en sachant que je rentrerai peut-être au-delà de minuit. Je vais devoir me faire à cette nouvelle vie que j’ai choisie alors que je ne l’avais pas même envisagée. Ils s’habitueront aussi, elle a ses bons côtés. Quand je suis montée pour la réveiller et lui rappeler mon absence de ce soir, Blanche m’a... [Lire la suite]
Posté par marionl à 19:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 1 juin 2014

une heure et quelques nuits

J’avais appris l’existence de ce château il y a quelques semaines et les images que j’en avais vues m’avait donné très envie d’aller voir de plus près. Il était à une demi-heure à peine de chez nous et ouvrait son jardin aujourd’hui. C’était l’occasion de reprendre nos promenades des beaux jours, celles qui nous emmènent sur des petites routes inconnues, vers des endroits qui ne sont que des prétextes pour faire le chemin. Les enfants nous suivent encore volontiers dans ces promenades, aussi curieux que nous. «  tu crois... [Lire la suite]
Posté par marionl à 22:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]