DSCF3976

Ce soir je suis rentrée et pour la première fois depuis longtemps, l’idée des vacances m’a effleurée. J’irai à la mairie vendredi, il faudra régler ce problèmes de cloches qui sonnent quand elles ont en vie en se foutant des heures, il faudra réfléchir à la réunion de mardi et à celles qui suivront. Mais ce soir, je suis rentrée chez moi en pensant aux quelques jours qui s’annonçaient ? Samedi, Blanche aura officiellement deux marraines,  elle sera entourée des gens qu’elle aime, qui compte pour elle et nous ferons la fête autour de cette petite fille de bientôt onze ans. Voilà, la fête est bientôt là et le compte à rebours est déjà entamé. Préparer les gâteaux le curry, le repas du vendredi soir et celui du samedi, le petit déjeuner de dimanche, les nappes blanches, la tente, les robes. Est-ce que j’aurais le temps de faire des chemises pour les garçons. Combien il faut préparer de lits ? Je ne sais pas encore, pour l’instant, là maintenant, précisément, je ne sais plus rien. Ce soir je profite, ce soir, je savoure l’idée même de la fête. Dès demain,la course va me rattrapper, la peur d’oublier, dès demain matin, je dresserai des listes, je ferai des piles d’assiettes et je compterai les couteaux et les verres. Il ne reste plus beaucoup de temps pour s’occuper du vin. On prend du cchampagne pour le dessert ? je ne suis pas seule ici, ils vont m’aider. Je crois que personne n’a encore réaliser que dans quelques jours, trente-cinq personnes seeront là pour partager notre déjeuner « non, trente-six mamans ! ». Je ne sais pas comment m’habiller. Samedi à onze jeures, je serai mère et maire. Samedi à onze heures, mon cœur battra la chamade mais il ne faudra pas trébucher. Mon cœur est déjà prêt à exploser, mais j’ai encore besoin d’un peu de temps pour préparer, pour me préparer à l’idée que c’est là, combien de lit déjà ? est ce qu’on a assez de couvertures et d’oreillers ? Et le plan de table, bien sûr que oui il faut un plan de table, tu crois, t’es sûre ? Je ne sais pas. On verra demain matin. Pour l’instant, je voudrais juste qu’on me laisse profiter du parfum de la fête avant de me jeter dans le bain.

DSCF3908

DSCF3911