jeudi 31 octobre 2013

des mauvais sorts et des bonnes fées

  On a attendu que la nuit soit presque tombée et on a pris deux paniers. Chacun des enfants avait choisi sa tenue pour le défilé et nous sommes partis tous les sept à la pêche aux friandises et aux bonbons. « des bonbons ou des mauvais sorts »ils essayaient de l’apprendre par  cœur avant de frapper à la première maison « mais c’est quoi en fait un mauvais sort maman parce que là, il va falloir en trouver. » Il n’y a plus beaucoup d’enfants dans le village, pas beaucoup de maisons non plus et nous... [Lire la suite]
Posté par marionl à 23:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]

mercredi 30 octobre 2013

six ans

C’est arrivé. Le jour de ses six ans et enfin arrivé et moi-même j’avais du mal à y croire tant il l’avait attendu, espéré. Depuis des semaines au moment du dernier baiser du soir, nous comptions les jours qui restaient avant le fameux jour. Et voilà, le jour des six était là, et nous plongés dedans. « Maman, est ce que vous avez pensé aux cadeaux ? ». Ses frères et sœurs avaient bien essayé de lui faire croire que cette année, ce serait un anniversaire sans paquet mais le sourire de Marcel les avaient renvoyés à leur... [Lire la suite]
Posté par marionl à 23:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 29 octobre 2013

magiques lanternes

Il y avait cinq citrouilles. Quatre amenées un jour par une fée aux doigts d’or et la cinquième qui avait poussé pendant des mois dans le carré d’un petit garçon jardinier. Comme il y avait aussi cinq enfants, ça tombait bien. Les cinq enfants étaient d’âge très différents, mais ils étaient tous nés de la même mère, habitués dès le plus jeune âge à creuser dans les citrouilles une fois la fin du mois d’octobre venue. C'était une tradition depuis très longtemps chez eux, depuis un lointain voyage américain fait par leur mère alors... [Lire la suite]
Posté par marionl à 23:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 28 octobre 2013

quarante-trois ans

Aujourd’hui, j’ai quarante-trois ans. Aujourd’hui, je ne sais plus très bien si je suis encore une jeune femme, je ne sais pas si c’est important pour moi. Aujourd’hui, je me suis dit plusieurs fois que j’aimerais savoir à quoi ma vie ressemblera dans un an. Aujourd’hui, j’ai quarante-trois ans et une partie de ma vie devant moi. Cette vie, je ne sais pas à quoi elle ressemblera, j’aimerais qu’elle me surprenne et qu’elle me plaise, je ne sais pas ce qui m’attend. Aujourd’hui, j’ai quarante-trois ans, je vis à côté d’un homme qui... [Lire la suite]
Posté par marionl à 20:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 27 octobre 2013

les tiroirs du bureau

C’est mon bureau et il y a des semaines que je ne m’étais pas assise là. Depuis des mois, j’écris là où je peux m’installer, sur la banquette de notre chambre où à la table du rez-de-chaussée, partout où je trouve une place. Depuis que nous avions ressorti mon grand bureau du grenier, il était encombré de piles de souvenirs et de papiers, de tours branlantes qui menaçaient de tomber et que je n’avais pas trouvé le temps de ranger. Je repoussais toujours ce rangement aux vacances imaginant ces vacances très loin, je pensais en avoir... [Lire la suite]
Posté par marionl à 23:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
samedi 26 octobre 2013

une leçon de piano

C’était le premier matin de mes vacances, mais c’était surtout le samedi que nous attendions toutes les deux depuis que le rendez-vous était pris. Depuis quinze jours déjà. Blanche me l’avait rappelé plusieurs fois hier soir pour ne pas que j’oublie et ce matin, elle était prête bien avant l’heure prévue pour notre départ. J’étais prête moi aussi et nous avons pris avec nous le petit mot que la dame nous avait envoyé pour que nous trouvions sa maison. Blanche me demandait quand j’avais arrêté et je situais mon renoncement au début... [Lire la suite]
Posté par marionl à 22:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 25 octobre 2013

vacances d'automne

  Premier soir de vacances, quand tout est encore possible, quand la promesse est au bout du chemin. J’ai tant attendu ces vacances de la Toussaint, j’y ai prévu mille choses et il ne s’y passera peut-être rien. Mais ce soir, c’est d’être rentrée qui comptait, avoir enfin fini par prendre la route du retour et me retrouver là, au milieu des enfants qui depuis une semaine comptent les jours avec moi. ça y est je les ai rejoints. Dans les jours qui viennent, on va pouvoir fêter des anniversaires et creuser des citrouilles,... [Lire la suite]
Posté par marionl à 21:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]
jeudi 24 octobre 2013

deux biches par dessus la haie

Il y a ici des matins de brume et de soleil qui n’en finissent pas de m’époustoufler. Ce matin, en allant travailler, j’ai arrêté ma voiture pour laisser passer deux biches qui s’apprêtaient à sauter au-dessus de la haie. Quelques instants après, j’ai eu envie de m’arrêter encore pour regarder cet étrange arc-en-ciel. Il ne semblait pas être né de la pluie qui n’était pas revenue depuis la nuit mais par cette humidité fidèle aux matins d’automne. C’était au-dessus d’un champ et les couleurs de l’arc se répandaient comme une... [Lire la suite]
Posté par marionl à 20:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 23 octobre 2013

histoires d'ours

C’était bien de me promener avec ce petit garçon qui me disait « non, non, non ! » et puis « d’accord, on va se promener ». C’était doux de lui mettre sa cape d’ours pour la première fois et de lui offrir une petite boîte de bonbons, de l’entendre dire « je t’aime papa alors qu’il tenait la main de son père juste à côté de moi. « et j’aime aussi maman tu sais. » Avant de partir, il m’avait dit « je vais te tuer ! » parce qu’il n’était pas d’accord avec les chaussures que je... [Lire la suite]
Posté par marionl à 21:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 22 octobre 2013

que ma joie demeure

« ça ne prévient pas quand ça arrive, ça vient de loin. » Et moi je l’ai sentie s’installer, prendre ses aises par petites bouffées, par vagues de nostalgie que je n’avais pas invitées. Elle m’a d’abord grignotée, j’ai d’abord cru que je serai plus forte, que je saurai la maintenir là où elle se trouvait, là, tapie dans un coin de mon cerveau à m’envoyer des coups de marteau. Ici, il y avait la vie, la joie qui m’emporterait, je n’ai jamais renoncé. Ici il y avait le bonheur, le vrai, qui l’empêcherait de prendre racine.... [Lire la suite]
Posté par marionl à 22:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]