dimanche 31 mars 2013

course de paniers

Vérifier si les lapins et leurs cloches étaient passés, avant même de nous embrasser. Marcel était à peine réveillé et il s’est dirigé vers la vitre de la porte d’entrée. Aucun œuf, aucune poule, aucun papier doré, rien qu’un pauvre jardin maltraité par des camions de travaux et une glycine pas encore réveillée. Il ne pleuvait pas et c’était déjà ça. Je lui rappelais que jamais ici, les cloches n’étaient passées avant midi et il acceptait de nous rejoindre à la table du petit déjeuner. Il pourrait patienter avec une tranche de... [Lire la suite]
Posté par marionl à 21:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]

samedi 30 mars 2013

de la couleur sur les oeufs

C’était une journée d’attente, « Joséphine, est ce que tu es vraiment sûre que tu seras là pour le lapin et pour les cloches demain ? », une journée à parler encore de chocolat, une journée à entendre Marcel nous répéter que nous étions à la veille de sa journée préférée de l’année. « c’est dans combien d’heures déjà ? », une journée à nous dire qu’il nous restait du temps, encore beaucoup et à espérer que la pluie finirait par cesser. Une journée commencée très tôt, alors que tout le reste de la maison... [Lire la suite]
Posté par marionl à 23:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 29 mars 2013

pas avant dimanche

Aujourd’hui par la fenêtre de mon bureau, j’ai vu qu’il neigeait à gros flocons. Une neige épaisse et molle, bien trop molle pour étouffer ma fébrilité. Aujourd’hui, j’ai piaffé d’impatience, comme une veille de grandes vacances. Aujourd’hui, j’ai dressé la liste des envies qui remplieraient les trois jours de ce long week-end. Des envies de vestiaire avec des tuniques et une jupe à fleurs, des envie de gâteaux et de gros rubans. Pour le chocolat, je n’avais pas besoin d’envie, je suis allée en remplir mon coffre à midi.Il faut bien... [Lire la suite]
Posté par marionl à 21:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]
jeudi 28 mars 2013

deux nuits sous le toit

Je me souviens de ce dimanche de Pâques. Le premier pour moi dans sa maison, le premier sans ma petite fille depuis qu’elle était née. C’était encore une maison de campagne, c’était une histoire qui venait de commencer. J’étais venue là une seule fois déjà depuis que nous nous étions rencontrés. Je marchais sur des œufs et il faisait froid.  il avait invité une partie de sa famille et pour leur faire de la place nous nous étions installés sous les toits, dans cette chambre d’été qui abritait un lit et une grande armoire. La nuit,... [Lire la suite]
Posté par marionl à 21:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 27 mars 2013

course de haies

Bien sûr il y a une voiture qui casse au moment où elle ne doit pas casser, alors qu’elle ne peut pas casser. Il y a les incertitudes et la certitude que certaines choses n’iront pas mieux, peut-être jamais mieux. Il y a l’inquiétude qui revient alors que tout allait bien, qui revient pour nous dire que, de toute façon, elle n’est jamais loin. Je ne me cache pas le regard, je vois tout ça, je le sais. je cherche des solutions.  Mais il y a le soleil qui revient tout d’un coup, les rires des enfants que j’entends de loin, les... [Lire la suite]
Posté par marionl à 23:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 26 mars 2013

un robot tout doux

Il n’y a plus de bébé dans notre maison. A la place, il s’est installé « un robot marron » quelquefois méchant, quelquefois non, un robot qui peut crier fort et court plus vite que le plus rapide de tous les petits garçons du monde entier. Ce robot qui ressemble à s’y méprendre à un charmant petit humain n’a plus besoin de couches, ni le jour, ni la nuit, emploie des mots très compliqués et enfile les gants de boxe de ses frères et sœurs quand il se sent menacé. La vie à l’intérieur d’une fratrie ne semble avoir aucun... [Lire la suite]
Posté par marionl à 21:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 25 mars 2013

les étoiles par la fenêtre

Il y a tous ces petits évènements qui ne font pas trembler le monde, toutes ces étapes dont le souvenir s’inscrit dans la tête des enfants, et dans celles de leurs parents, toute ces  étapes franchies qui font des matins de réveil un peu particuliers, comme si l’un de nous n’était pas le même que la veille. Ce matin, je suis allée réveiller Aimé dans sa nouvelle chambre. Hier soir, il avait aidé son papa à finir de poser le parquet, puis ils avaient installé le lit. Il était venu me chercher pour que l’annoncer et m’emmener... [Lire la suite]
Posté par marionl à 21:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 24 mars 2013

un arbre avec des oeufs

Nous étions rentrés très tard hier soir et je savais que je serai tranquille un moment. Dans la voiture sur le trajet du retour, Aimé nous avait dit « vous savez qu’il y a dans le monde presque autant de chaussettes que de chinois. » et puis nous étions restés sans explications, il s’était endormi. Ce matin, j’ai d’abord sorti les patrons et les tissus, les vichy que j’avais ramenés l’autre jour. Je commençais par la robe de Blanche parce que je n’étais pas sûre. Je coupais le tissu, cherchais une doublure, je branchais ma... [Lire la suite]
Posté par marionl à 22:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]
samedi 23 mars 2013

coupe de printemps

J’avais peint l’escalier, il avait presque terminé le sol de la chambre d’Aimé qui pourrait peut-être très bientôt dormir dedans, peut-être même avant la fin du week-end. Mais aujourd’hui, il n’y avait rien de plus important que le rendez-vous chez le coiffeur pour les quatre enfants. Toute la matinée, ils sont chacun venus me demander à quelle heure nous devions y aller. Nous allons chez la même dame depuis qu’ils sont touts petits, elle coupe les cheveux et donne des ballons avant d’ouvrir un grand bocal à bonbons. Avons même que... [Lire la suite]
Posté par marionl à 22:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 22 mars 2013

avec les vieux pots

Au début, nous voulions un grand bureau avec une cheminée. A la place prévue, il y aura un poêle, des livres pour enfants, deux chambres et un escalier. La cheminée s’installera ailleurs, après. Je voulais du très beau parquet qui craque sous les pieds, je devrais me faire au contreplaqué. Je le peindrai. Aimé voulait du jaune et du rose qui pète, nous avons trouvé lé jaune, je crois qu’il reste un pot de rose, pourvu qu’il n’ait pas séché. Je voulais de grand espaces blancs,le monsieur de la maison  m’a dit, « le blanc... [Lire la suite]
Posté par marionl à 21:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]