mercredi 20 février 2013

dépassement hasardeux

Il n’y avait rien qui justifiait une telle colère, rien qu’une rayure indélébile sur ma petite voiture, une rayure faite par un de ces énormes véhicules que rien ne peut effrayer, rien qu’une autre voiture que j’avais failli me prendre de plein fouet si je n’avais pas freiné, un dépassement dangereux, une de ces voitures qui roulent toujours trop vite comme si rien ne pouvait jamais lui arriver. J’ai laissé aller ma colère quand je suis rentrée à la maison pour déjeuner. Colère contre les trop gros, les trop puissants, les trop... [Lire la suite]
Posté par marionl à 23:14 - Permalien [#]

  1