vendredi 31 août 2012

fin août

Je pense souvent aux endroits où l’été est encore installé. La place de Pyrgos et son platane me reviennent en mémoire, comme le goût de l’eau salée, comme cette heure indéfinie du passage du jour à la nuit, cette heure douce qui autorise toutes les envies et permet de construire des lendemains étourdissants. Je pense aux heures indolentes et à la chaleur qui ralentit les mouvements. L’été n’est pas si loin mais septembre donne aux jours une autre tournure. Il n’y a que lui pour mêler à ce point l’excitation et la mélancolie, le... [Lire la suite]
Posté par marionl à 22:15 - Permalien [#]
jeudi 30 août 2012

cinq années

  Cinq années. Cinq années comme cinq enfants dont deux qui sont nés depuis le début de l’aventure. Cinq années et la machine qui m’annonce  toujours près de 4000 lecteurs par jour sans que je sache vraiment qui se cache derrière ce chiffre qui ne veut dire, ou pas grand-chose, ou rien du tout. Et ma machine qui s’emballe et qui affiche 4999735 visiteurs et 9568077 pages lues, et moi qui suis obligée de mettre des points et des virgules et qui finalement refuse de séparer les dizaines des unités. Qu’est ce que ça veut... [Lire la suite]
Posté par marionl à 22:33 - Permalien [#]

mercredi 29 août 2012

à la table d'anniversaire

Je revenais de mon rendez-vous et je suis arrivée en même temps que les invités. Nous nous sommes assis autour de la grande table du rez-de-chaussée, puis sous la tonnelle, et j’ai senti que les vacances reprenaient leurs droits.  Nous avons parlé de Marseille et de l’épicerie, de la vie ici, de nos choix de vie, les petits garçons descendaient à la rivière pour voir l’ânesse puis les chevaux et nous dressions la table sans arrêter de discuter. Aimé et Marcel se disputaient les faveurs de notre petit invité, Marcel semblait... [Lire la suite]
Posté par marionl à 23:21 - Permalien [#]
mardi 28 août 2012

Notre Aimé

Qu’il est dur de ne pas entretenir la légende pour ce petit garçon. Son instituteur dit de lui qu’il est un papillon. Il passe des heures à dessiner, à découper des requins et nous dit qu’il a peur d’entrer au Cp. Aimé a six ans aujourd’hui et utilise toujours des mots précis. Aimé a les mains fines et le poing rapide. Quelquefois cette année, il a eu le souffle court, difficile, il a été le premier de nos enfants à passer une nuit à l’hôpital et s’en est finalement sorti gonflé de fierté. Il a passé cette nuit là avec son papa et... [Lire la suite]
Posté par marionl à 21:44 - Permalien [#]
lundi 27 août 2012

des rendez-vous

Je suis une indéfectible écolière. Aujourd’hui, mes vacances se sont terminées et c’est comme si pour moi l’année venait de commencer. Je crois que toute ma vie, mon agenda imaginaire me mènera de septembre à septembre, janvier n’étant qu’une formalité à passer. Aujourd’hui, j’ai dressé des listes et adopté des résolutions que j’espère tenir, que je veux pouvoir tenir. Aujourd’hui j’ai regardé mon agenda et je crois que l’automne va très vite passer. Nous avons choisi des rosiers et nous les planterons en même temps... [Lire la suite]
Posté par marionl à 22:30 - Permalien [#]
dimanche 26 août 2012

les mains noircies

Nous nous devions de surmonter notre déception. Hier matin, j’avais vu dans la haie qui borde la route de l’église de très grosses mûres que j’avais eu très envie de cueillir. J’en avais juste gouté une puis je m’étais ravisée, trop contente à l’idée de revenir avec les enfants dans l’après-midi. Une fois les haricots verts cueillis dans le potager, nous avions franchi le portail pour nous apercevoir que le tracteur venait de passer pour tailler les haies et broyer avec elle toutes les mûres qui m’avaient fait rêver ce matin. la... [Lire la suite]
Posté par marionl à 22:55 - Permalien [#]


dimanche 26 août 2012

temps de rentrée

C’est comme si la rentrée était déjà passée, tout juste passée. Je ne me sens plus en vacances, l'année a commencé . La pluie et le soleil ont passé la journée à se croiser, jusqu’à faire naître sous nos yeux le plus grand arc-en-ciel. Marcel a cherché le pied et nous n'avons toujours pas trouvé le trésor.  J’ai eu un peu froid, les enfants aussi, juste assez pour avoir envie d’enfiler un gilet pioché dans les piles de pull délaissées depuis des semaines. Ce matin, Aimé attendait que je monte avec lui pour trier le meuble qui... [Lire la suite]
Posté par marionl à 00:00 - Permalien [#]
vendredi 24 août 2012

des fleurs d'automne

Ce matin, j’ai eu envie de m’offrir des fleurs d’automne. Je les planterai quand il ne pleuvra plus. On m’a dit qu’elles dureraient jusqu’aux premières gelées. Hier soir, j’ai commencé à lire Les carnets de Minna, l’histoire de ce livre de recettes de cuisine griffonnées par des femmes internées au camp de ……Je crois qu’aucune d’elles n’a survécu et j’ai essayé de les imaginer comme je pouvais accrochées aux derniers souffles de vie qui leur restait en se racontant des mets exquis et des plats qui leur rappeler les jours de vie.... [Lire la suite]
Posté par marionl à 22:58 - Permalien [#]
jeudi 23 août 2012

orageux en fin de journée

Ce soir les grêlons se mêlent aux éclairs. J’écoute la tempête dehors et pour la première fois depuis des semaines, j’ai fermé le gros rideau de la porte de derrière.  Le tonnerre gronde et je sens les battements de mon cœur ralentir, comme si la colère du dehors apaisait un peu la mienne. Dans trois jours mes vacances seront terminées et je viens de passer des heures à ranger et briquer, répondant à une injonction imaginaire que personne d’autre que moi ne me dictait . Il faut que la maison soit rangée avant que je ne reparte... [Lire la suite]
Posté par marionl à 23:33 - Permalien [#]
mercredi 22 août 2012

une heure de train

Je serais bien restée encore un peu, j’aurais voulu l’aider, descendre encore quelques cartons, frapper avec elle chez les voisins, regarder ce qui cloche dans la machine à laver,  j’aurais pu trouver mille raison pour me convaincre de ne pas la quitter. Mais elle m’a raccompagnée à la gare et nous nous sommes embrassées sur le quai. Je redoutais le trajet et c’est en rentrant à la maison que je me suis laissée envahir par l’émotion. Quand il a vu mes larmes, Georges m’a tendu les bras pour m’enlacer puis il m’a souri. Je lui... [Lire la suite]
Posté par marionl à 22:30 - Permalien [#]


  1  2  3  4    Fin »