mardi 31 juillet 2012

congés payés

J’ai accompagné ma grande fille étudiante au train qui l’emmenait dans la ville ou elle va vivre. C’était la première fois et quand le train est parti, j’ai réalisé qu’elle venait de partir chez elle. A la rentrée, notre vie va changer. J’ai pensé à elle plusieurs fois dans la journée. Nous ne savons pas quand et où nous la retrouverons pour partager quelques jours de vacances avec elle. « Elle est adulte maintenant » ne cessent de dire les enfants. Ensuite, je suis partie vers ma dernière journée avant trois longues... [Lire la suite]
Posté par marionl à 22:50 - Permalien [#]
lundi 30 juillet 2012

ne pas déranger

Il paraît que je vis les meilleurs moments. Les journées juste avant. Je mentirais si je disais que ce matin, je n’ai pas eu envie de rester, pas eu envie de rester les pieds nus pour sentir la rosée.  J’ai laissé la porte grande ouverte et derrière moi,  une maison pleine d’enfants. Certains d’entre eux étaient réveillés depuis un moment, j’avais déjà préparé un biberon et mis une machine à tourner. La journée s’annonçait belle et j’ai emprunté des petites routes vides et des carrefours déserts. J’ai retrouvé mon bureau,... [Lire la suite]
Posté par marionl à 22:59 - Permalien [#]

dimanche 29 juillet 2012

des médailles et un château

Ce soir, Léo et Félicie ont décidé qu’ils pouvaient additionner les médailles françaises et les médailles américaines. Un peu plus tôt, Aimé leur avait demandé s’ils étaient les seuls à parler français dans leur pays. Ce matin, nous étions tous les deux allés chercher des croissants à la boulangerie et ce petit déjeuner nous avait paru aussi exotique qu’ils l’étaient pour les petits franco-américains. Maintenant, je ne peux plus mordre dans un croissant ou un morceau de brioche sans avoir la sensation de me retrouver au beau milieu... [Lire la suite]
Posté par marionl à 22:33 - Permalien [#]
samedi 28 juillet 2012

jour de cousins

C’était comme des vacances. A part pour aller marcher, je n’ai pas quitté mes sabots dorés de la journée.  Le petit déjeuner a pris ses aises sur la grande table du rez-de-chaussée et l’accent américain s’y est invité. Les cousins se sont retrouvés et des clans se sont formés. Puis ils ont tourné. C’était comme en vacances, je me suis demandé plusieurs fois quelle journée nous étions et j’ai eu envie de couper les roses fanées en discutant de Chicago et Détroit. Une petite fille de trois ans et un petit garçon de deux ans ont... [Lire la suite]
Posté par marionl à 18:38 - Permalien [#]
vendredi 27 juillet 2012

du rose et un oiseau

Aujourd’hui, j’ai eu envie de trouver des pêches blanches pour les mélanger à de la menthe et faire un sorbets. Aujourd’hui, j’ai bu des dizaines de verres d’eau et j’ai appris que j’allais vraiment changer de service à la rentrée. Je crois que développement durable et coopération internationale ça sonne bien. Aujourd’hui, j’ai commencé à ranger mon bureau.  Aujourd’hui, j’ai regardé mes cheveux qui se couvrent de gris et j’ai trouvé ça joli. Aujourd’hui, j’ai pensé au week-end qui s’annonçait, un petit bout de vacances à... [Lire la suite]
Posté par marionl à 22:09 - Permalien [#]
jeudi 26 juillet 2012

la fraîcheur du repère

Je me suis occupée. Mais j’ai attendu ce moment là toute la journée. Je me suis abreuvée de ce que j’en imaginais. Les chaussures abandonnées, les idées libres et le cœur disponible. Pendant des heures, la fenêtre ouverte sur un parc que le soleil écrasait, le bruit du ventilateur sans discontinuer, je me suis dis que la journée aurait pu être pire. Mais toute mes envies ne pouvaient que se tendre vers ce moment précis. Quand je m’assiairai sous la glycine, une fois la longue route avalée. Je ne peux pas dire que ma journée m’ait... [Lire la suite]
Posté par marionl à 22:37 - Permalien [#]


mercredi 25 juillet 2012

jour de moissons

C’était une vraie journée d’été, celle que j’attendais avec les vacances avec impatience. Pour moi, les vacances ne sont pas arrivées mais la journée fut longue et douce et j’ai goûté à ces heures lourdes que la chaleur apporte avec elle.  Nous venions de déjeuner et j’étais la seule ici à ne pas m’être endormie. Dehors, il y avait le silence si caractéristique de ces très chaudes journées d’été, quand même les bêtes se sont  réfugiées à l’ombre. Très vite, il y a eu le fracas de la ferraille, celle des remorques de... [Lire la suite]
Posté par marionl à 22:39 - Permalien [#]
mardi 24 juillet 2012

abricots, amandes, lavande et romarin.

Les abricots n’attendraient pas. Alors hier soir quand je suis rentrée, nous avons sorti les deux cageots. Dix huit kilos d’abricots ronds et bio dans lesquels nous avions tous déjà grapillé pour un grignotage ou un goûter. je m’étais aussi servie des plus mûrs pour attendrir ma matinée et remplir le grand plat à crumble en attendant dimanche leur retour de l’hôpital. Il fallait tous les dénoyauter et cette fois-ci, je décidais d’oublier les amandes des noyaux. Trop compliqué pour un soir de semaine d’autant que Blanche, Aimé,... [Lire la suite]
Posté par marionl à 21:15 - Permalien [#]
lundi 23 juillet 2012

très petit et très grand

Il sait dire « non, non, non » et nous explique ce que nous n’avons pas compris. Georges est le petit dernier et semble se plaire à cette place que ses frères et sœurs s’amusent à lui rappeler.Il les regardent avec envie et sait maintenant se mêler à leurs jeu, même si le risque est grand. Hier soir, Le petit Georges s’en est tiré avec une lèvre fendue et des larmes de bébés crocodile que tout le monde a voulu lui sécher. Ce matin, la lèvre était encore bleue mais l’outrage oublié. Il se précipitait de nouveau au milieu de... [Lire la suite]
Posté par marionl à 21:45 - Permalien [#]
dimanche 22 juillet 2012

sortie autorisée

Depuis qu’elle s’était réveillée ce matin, Blanche n’avait  cessé de me demander  si j’avais des nouvelles d’Aimé. Hier soir, l’angoisse de savoir son petit frère hospitalisé avait rendu Joséphine malade et Marcel venait de dormir seul dans sa chambre pour la première fois de sa vie.  La matinée nous a parue si longue. Et puis le téléphone a sonné.  Aimé allait bien et il pouvait sortir aujourd’hui. Il n’avait pas détesté l’hôpital, cet endroit où on s’était occupé de lui, où on lui avait allumé la télévision à... [Lire la suite]
Posté par marionl à 22:20 - Permalien [#]


  1  2  3  4    Fin »