mercredi 30 novembre 2011

quatre-vingt seize pages

Ils étaient prêts vingt-quatre heures plus tôt. Je travaillais et ce n’est pas moi qui suis allée les chercher. Il m’a appelée pour me raconter les photos et le papier, pour me dire qu’il était impatient de mes les montrer. Moi aussi j’étais impatiente, mais je ne mes suis pas pressée. Je suis allée chercher Georges et ce petit garçon n’avait aucune intention de se faire voler la vedettes par quelques livres empaquetés. J’ai pris en mains celui qui avait subi les crash test de l’après-midi, aucune marque de fatigue. Je l’ai ouvert et... [Lire la suite]
Posté par marionl à 22:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 29 novembre 2011

deux filles

Quand la plus grande est partie il y a plus de deux ans pour vivre sa vie, la plus petite s’est d’abord réjouie de récupérer la place de l’aînée. Puis Blanche s’est lassée et l’attente à très vite occupé son esprit. Le doute aussi « tu crois qu’elle me laissera l’embrasser ? Tu crois que j’aurais le droit d’entrer dans sa chambre ? ». Quand Joséphine est rentrée chez nous, je me souviens de l’émotion de chacun de ses frères et sœurs et je n’oublierai jamais la joie de Blanche, éclatante et pleine de rires qu’elle donnait envie de... [Lire la suite]
Posté par marionl à 23:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 28 novembre 2011

boîte à musique

Hier après-midi je préparais des enveloppes avec Blanche et Joséphine. Elles m’aidaient toutes les deux, la  musique nous accompagnait et le thé infusait. Les chrismas pudding continuaient de cuire au bain-marie et, à mon tour, j’aidais Blanche à réviser ses tables de sept et de huit. Georges, assis tout près de nous, se réveillait de sa sieste et profitait de mon esprit occupé pour engloutir la plaque de chocolat oubliée à côté de lui. Joséphine m’emmenait dans ses projets de noël à venir « mais tu imagines quand tous vos... [Lire la suite]
Posté par marionl à 21:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 27 novembre 2011

pudding de l'avent

Premier dimanche de l’avent, ce serait finalement la bonne date pour préparer notre christmas pudding. Nous avions acheté hier nos derniers ingrédients et tout le monde était prêt. Même Aimé et Marcel qui chahutaient comme deux petits lionceaux en attendant que j’ai retrouvé les derniers fruits confits. Fruits confits trouvés et lionceaux redevenus petits garçons gourmands et curieux. Les crooners étaient à leur poste, les enfants allaient et venaient du cellier pour me ramener tout ce qu’il faudrait mélanger alors que Joséphine avait... [Lire la suite]
Posté par marionl à 21:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
samedi 26 novembre 2011

la guirlande

Ils ont poussé des you you victorieux quandils ont aperçu les maisons de pain d’épices et le grand calendrier de l’avent. Puis après le déjeuner, Blanche a proposé à ses frères de les aider à rédiger leur lettre au père Noël. La sienne est terminée depuis plusieurs jours. Un ours blanc, un chapeau pour sa poupée, Des petites affaires pour sa maison de poupée et une lettre signée du père Noël lui même. Aimé rêve d’une guitare rouge, d’un chat en peluche très doux et d’un « faux hélicoptère ». Marcel voulait un faux tgv et j’ai du lui... [Lire la suite]
Posté par marionl à 23:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 25 novembre 2011

cherche maison

Nous nous sommes retrouvés en ville, au même endroit, moi pour assister à une conférence, lui pour la photographier. Nous avions l’un et l ‘autre eu très peu de temps pour prévoir cette journée, confronté tout d’un coup à la panique que doivent affronter toutes les familles nombreuses qui se retrouvent face à un contre temps. Les problèmes se sont dénoués les uns après les autres et j’ai mesuré notre chance. Nous ne sommes jamais, ou presque jamais, bousculés par ce genre de désagrément. Je crois que c’est un des secrets de notre vie.... [Lire la suite]
Posté par marionl à 23:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 24 novembre 2011

mélancolie et pépites

Le froid s’ajoute à novembre. Ce matin, un mur de pierre s’était écroulé sur la route. Un de ces murs construit il y a des siècles pour résister à toutes les tempêtes. J’ai du faire un écart soudain. Le ciel était lourd et je savais que le brouillard ne se lèverait pas. Sur la route de l’école, les enfants m’avaient d’abord demandé combien de jours il nous restait avant Noël puis ils avaient voulu dressé la liste des plaisirs de l’avent. Cette fois-ci j’étais toute seule et pour conjurer novembre, son temps qui passe trop vite et qui... [Lire la suite]
Posté par marionl à 21:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 23 novembre 2011

les trois âges

J’ai dû voir ce tableau plusieurs fois sans y prêter attention. Aujourd’hui j’ai regardé les trois âges de la femme de Gustav Klimt. Je feuilletais une revue d’art et je n’ai pas pu détacher mon regard de ce tableau. Au premier plan il y a cette femme et son enfant, une fille j’imagine. Lumineuses, elles sont la beauté même et le geste qui relie les deux renvoie une grande douceur. Derrière, il y a cette femme qu’on devine plus vieile, peut-être la même femme, des années après. Elle est nue, sa peau est terne et sa tête baissée. Son... [Lire la suite]
Posté par marionl à 22:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 22 novembre 2011

Sainte Cécile

Chaque année quand le 22 décembre revient, et cette fois-ci plus fort encore, il me revient ces sainte-Cécile qui marquaient pour moi le début des festivités. Il faisait toujours froid, de ces froids qui dans la région où nous venions d’arriver, glacent les os et les pensées. Il faisait nuit, cette nuit qui surprend encore parce qu’on n’y est pas habitué. Nous étions en retard. Nous étions toujours en retard, mais cette fois c’était un retard joyeux. Il fallait monter très vite les marches du grand escalier de la mairie. Cette mairie... [Lire la suite]
Posté par marionl à 21:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 21 novembre 2011

une bosse et des plaies

Marcel est fatigué. Marcel n’aime ni les vêtements qui grattent ni les collants trop petits. Mais Marcel préfère les collants aux chaussettes qui n’arrêtent pas de tomber dans ses bottes de pluie. Parce que Marcel ne veut mettre que ses bottes de pluie. Ou des baskets mais il n’a pas encore de baskets. Quand le matin il se réveille, Marcel a toujours les yeux qui rient, ses fossettes sont joyeuses et son baiser généreux. Mais il y a souvent ce fichu grain de sable qui vient tout gâcher. La vie qui lui en veut et ses parents dont il... [Lire la suite]
Posté par marionl à 21:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]