lundi 28 février 2011

pas de points

Nous venions de prendre le thé et rentrions à la maison. Comme les enfants étaient sages, je leur avais promis un goûter et comme ses deux petits frères, Blanche sautillait. Elle n’a pas vu la grille en fer qui protégeait la fenêtre du rez-de-chaussé. Le bruit nous a fait bondir et très vite la sang a coulé. Je crois qu’elle a eu très peur quad elle a vu son joli manteau se souiller et j’avais beau dire, pour rassurer Aimé et Marcel, que la tête saigne toujours beaucoup, je n’éais pas très rassurée. Blanche était devant nous avec son... [Lire la suite]
Posté par marionl à 23:56 - - Commentaires [52] - Permalien [#]

dimanche 27 février 2011

les chapardeurs

Nous sommes tous devenus chapardeurs, même Georges qui avait été accepté parmi les spectateurs au cinéma cet après-midi. Nous sommes rentrés la tête pleine de rêves de petit peuple secret et de maison de poupées et puis tous les deux, nous avions aussi quelques souvenirs du Japon à nous raconter, des souvenirs revenus en regardant ces dessins animés, comme ceux des abords de rivière, nature laissée à elle-même, comme un espace livré à la poésie au milieu des villes agitées. Aimé se demandait si un jour il ressemblerait au grand garçon... [Lire la suite]
Posté par marionl à 23:59 - - Commentaires [25] - Permalien [#]
samedi 26 février 2011

la pire des mamans.

Ils se construisent des mondes tous les trois, des abris et des cabanes, des maisons aux portes fermées, des écoles qui ne ferment jamais. Blanche reste chef de bande mais elle son pouvoir n’est plus incontesté. Aimé se rebelle et quand Marcel ne veut plus se plier, il part de son côté. Ils se retournent vers nous quelquefois pour dénoncer un coup de trop ou un coup de poing plus douloureux que les autres. Puis ils repartent comme ils sont arrivés, en courant pour ne pas être trop longtemps exclu de l’histoire en train de se dérouler.... [Lire la suite]
Posté par marionl à 23:47 - - Commentaires [26] - Permalien [#]
vendredi 25 février 2011

à mercredi

Je crois que la dernière fois que j’avais fabriqué une banderole, c’était au lendemain désastreux du premier tour d’une élection présidentielle. Cette fois, nous sommes allés chercher de grands draps blancs dans les greniers, des panneaux et des piquets. Quant à la bombe de peinture, il a fallu l’acheter. La journée de protestation aura lieu mercredi. Nous ouvrirons les portes de l’école à qui voudra la visiter. Cet après-midi, il faisait froid et la pluie menaçait, nous nous demandions comment nos slogans tiendraient, nos pancartes... [Lire la suite]
Posté par marionl à 23:54 - - Commentaires [57] - Permalien [#]
jeudi 24 février 2011

de l'humus

Il n’a pas arrêté de pleuvoir et j’avais quelques textes à écrire qui m’empêchaient encore de monter chercher dans mes piles de tissus pour assouvir mes envies de printemps. Mais c’est désormais comme une obsession, une envie que je sais bientôt assouvie et des images queje ne peux m’empêcher de venir joliment hanter mon esprit. Elles sont faites de nappes en vichy et de bloomers fleuris, de robes qui tournent et de blouses qui volent avec le vent. Je me pose et je vois danser des chemises légères et des petits garçons qui rient.... [Lire la suite]
Posté par marionl à 22:52 - - Commentaires [28] - Permalien [#]
mercredi 23 février 2011

délice de soi

Ça peut-être un peu d’huile sur mes jambes, un gommage pour mes mains ou même un rendez-vous à prendre chez le dentiste. Ça peut-être des sourcils épilés ou du vernis posé, ça ne doit pas coûter d’argent, ou pas forcément, mais l’attention doit être quotidienne. Je ne suis pas adepte des systématismes et les obligations m’ennuient. Mais cette fois-ci, c’est avec un certain délice que je m’efforce à me consacrer un moment chaque jour. Un moment pour moi et par jour qui peut-être très court mais qui ne doit en aucun cas être oublié.... [Lire la suite]
Posté par marionl à 21:43 - - Commentaires [60] - Permalien [#]

mardi 22 février 2011

vêtements trop petits

Est ce lorsqu’il pleut comme vache qui pisse il pleut autant que lorsqu’il pleut à seaux ?  c’est avec cette question que nous avons commencé la journée et nous avions toute la journée pour l’étudier. Les cordes n’ont pas arrêter de tomber. Comme la journée s’annonçait à l’intérieur, j’ai décidé de trier les affaires de Georges et les enfants m’ont suivie dans l’escalier, ils avaient envie de m’aider. Le premier carton n’était toujours pas rangé, celui dans lequel j’avais plié avec attention toutes les premières affaires de bébé,... [Lire la suite]
Posté par marionl à 22:49 - - Commentaires [37] - Permalien [#]
lundi 21 février 2011

des pâquerettes aux pieds des volcans

Ce  matin, lls étaient revenus de la mare couverts de boue. Cette fois-ci, c’est mois qui leur ai proposé de sortir encore, d’aller voir tout près, de l’autre côté du petit muret. Le grand pré est tout à côté et chaque fois que nous allons nous y promener, c’est la liberté qui nous surprend à grande bouffée. A chaque fois, je m’étourdis au milieu de cette grande prairie escarpée et je sens l’air me brûler la gorge comme si je venais de gravir le sommet d’une dune pour découvrir enfin ce qui se cache de l’autre côté. Je marche... [Lire la suite]
Posté par marionl à 23:21 - - Commentaires [28] - Permalien [#]
dimanche 20 février 2011

Comme des vacances

                   Nous avons décidé que les vacances ne commençaient que demain. Mais ce dimanche en avait déjà le goût. Comme cette heure passée toute seule à dormir, sans bébé à surveiller à mes côtés, sans personne à surveiller, et cette certitude au réveil que le virus commençait à perdre du terrain. Comme ces bouts de sommeils sur le canapé, comme ces enfants en pyjama, comme cette impression que tout peut attendre et que le ciel s’éclaircit peut-être un peu, comme ces... [Lire la suite]
Posté par marionl à 23:28 - - Commentaires [27] - Permalien [#]
samedi 19 février 2011

du gâteau breton

J’ai traversé une journée sans cohérence ni véritable repos. Quelquefois sous des draps que je n’avais pas pris le temps de réajuster depuis la fièvre de cette nuit, et toujours avec un petit Georges affamé à mes côtés. Je l’ai allaité en pensant à chaque fois que je lui offrais les anti-corps qui le protégeaient de la maladie.Quelquefois persuadée que le virus était sur le point d’être vaincu, à me dire que ce pain était vraiment réussi et à leur raconter les thés de Clem « une pointe fumée », les chapeaux de Blanche sur la tête et... [Lire la suite]
Posté par marionl à 22:48 - - Commentaires [30] - Permalien [#]