slipIl y a des mères qui se souviennent de ces choses là, à la date près. Elle ne garde aucun souvenir du moment que ses filles avaient choisi pour devenir propre, c'est comme ça en tout cas que les gens disent. Mais cette fois ci, c’est un petit garçon tellement heureux qu’elle voit vivre depuis plusieurs jours déjà, joyeux de porter des slips de grands et des caleçons de garçons, selon l’inspiration ou la pile de linge propre à disposition. alors elle s'en souviendra peut-être. Pas de la date, ni même peut être de l'âge qu'il avait, mais du plaisir de cette étape là. Pas un seul accident, ou presque pas. Il suffisait d’attendre un peu pour qu’il se sente prêt et qu’il décide qu’il était temps d’abandonner les couches et la table à langer de bébé. Du jour au lendemain et bientôt la nuit puisqu’il fait la moue à l’idée de mettre une couche sous son pyjama. Monsieur Aimé est un grand garçon qui connaît toutes les couleurs, parle sans arrêt et ne fait plus pipi dans son pantalon. Son petit frère est un peu jaloux d’ailleurs. Il a bien essayé de mettre un « lip » lui aussi, ravi, mais il a du se résoudre à l’idée qu’il était encore un peu petit. La propreté pour l’instant, c’est l’affaire de monsieur Aimé qui sautille et revendique sa fierté quand il sort des toilettes et va le raconter à son papa. Un papa qui lui apprend aussi à faire pipi sur le gazon. Monsieur Aimé est un grand garçon et c’est lui qui l’a décidé.
Et c’est vrai qu’il paraît plus grand encore avec sa nouvelle silhouette. Il a demandé à sa maman qu’elle lui couse de nouveaux pantalons. Des pantalons de grand garçon. Elle qui essayait de lui remettre des pantalons et des bermudas qui lui allait de nouveau sans derrière rebondi. Elle n’y était pas. C’est vers l’avant qu’il va, et surtout pas culotté de pantalons que son petit frère pourrait porter. Il va falloir que madame L fasse attention et range de nouveau la grande armoire de Aimé et monsieur Marcel. Chacun son étagère, chacun ses affaires,chacun ses dessous. Il faudra peut-être les marquer pour être sûre de ne pas se tromper les matins pressés.  Pour le plus grand garçon, plus de bodys, même pour le prochain hiver, il faudra prévoir une réserve de jolis slips et d’élégants caleçons. Mademoiselle Blanche a son petit tiroir de jolis dessous assortis,  alors monsieur Aimé aura le droit lui aussi a sa boîte de slips et de caleçons assortis à ses tenues. L’autre jour, elle est allée lui acheter les trois premieres pièces de sa collection. Un blanc, un noir, un gris.