blanche1blanche2Blanche22blanche23blanche3blanche4blanche5blanche6Madame L avait ramené le jupon blanc d’une vente emmaus où elle était allée. Pour mademoiselle Blanche, ce serait un joli déguisement. Quelques jours après, la petite fille rentrait de l’école trop contente de pouvoir l’utiliser. Elle devait être reine des neiges à l’école pour la petite fête de fin d’année.
« Tu pourras juste me rajouter des bretelles maman ? ». Une tenue de reine des neiges, c’était bien trop tentant pour ne s’arrêter qu’à une paire de bretelles sur un joli jupon un peu trop grand.
Alors madame L a cherché. Des plumes, des flocons, une guirlande duveteuse qui ne plaisait pas à la petite fille, elle aimait laisser courir ses journées avec l’idée de cette petite tenue à fabriquer.
Et puis le temps passait. On était à quelques jours du spectacle et le jupon n’avait même pas encore de bretelles. A la sortie du dernier cours de danse, elles étaient allées  toute les deux farfouiller dans un magasin de décoration de Noël. Les grosses pivoines leur plaisaient. Ce serait même ben plus joli que des plumes finalement. Mademoiselle Blanche ne voyait pas très bien ce que sa maman voulait en faire mais elle les trouvait belles.
Hier soir, tous les enfants dormaient quand madame L a repris la petite blouse qu’elle avait commencé dans l’après-midi. Il était plus de minuit quand elle a glissé le gros ruban dans l’ourlet et cousu la première fleur. Il restait le petit sac à coudre aussi.
Elle n’a terminé la couture du petit sac que ce matin, puis elle s’est dépêchée d’aller réveiller mademoiselle Blanche qui n’en revenait pas d’avoir une tenue de reine comme celle-là. C'est pour ce moment là que madame L avait veillé. Les yeux gonflés de sommeil, la petite fille s’est précipitée pour essayer sa tenue et se regarder dans le grand miroir.
De quoi lui faire un peu oublier le trac pour le spectacle de ce soir.
Ce soir est arrivé très vite. Ils sont arrivés les premiers à l’école. Pour rien au monde ils n’auraient raté ce rendez-vous. Mademoiselle Blanche connaissait son texte sur le bout des doigts et quand il s’est agit de danser, elle a pu faire tournoyer sa tenue. Petit spectacle préparé depuis des semaines par une maîtresse et sa petite quinzaine d’élèves tellement fiers d l'offrir aux parents venus exprès.
Les yeux écarquillés, monsieur Aimé a regardé sa grande soeur tourner, la spectacle des plus grands et l’histoire du petit lapin. Un jour, ce serait son tour. Ce soir, il essayait de se faufiler entre les grands, comme mademoiselle Blanche l’avait fait alors que mademoiselle Joséphine chantait. Et puis après, il y aurait monsieur Marcel. Autant de petits déguisements à préparer. Madame L sentait déjà l’aiguille la démanger.

blanche7blanche8blanche9blanche10blanche20blanche21