rose1rose2rose3rose4 rose5rose6          Hier, c'était le vrai jour de l’anniversaire, une petite fête en famille, des paquets arrivés le jour même et des cadeaux à ouvrir. Des contes japonais arrivés par avion avec de jolis cœurs dessinés du cousin de Tokyo. Les jolis pulls envoyés par maminou, deux pulls de fille, très doux, un autre pull avec un chat et un bonnet envoyé par la sœur de papa et puis une si belle jupe qui tourne « exactement trop belle » et une petite boîte peinte exprès pour elle par d’autres petites mains. ET puis les cadeaux de papa et maman. Deux cadeaux, un de trop mais l’appareil photo avait été promis un jour d’égarement et une promesse et une promesse, alors on dira que cette pette fille a eu beaucoup de chance pour ses cinq ans. Le dernier paquet était encore dans le panier, un petit sac de tissu blanc avec dessus marqué « ma poupée ». Une petite Violette dont elle avait tant rêvé. Petite sœur de Rose, son prénom avait été choisi depuis des mois.
Mademoiselle Blanche est allée s’endormir avec ses deux petites filles à ses côtés. Quand elle s’est réveillée, le jour de la fête était enfin arrivé. Sept petites filles avaient été invitées. Madame L leur avait préparé un petit sac avec leur prénom brodé, elle avaient fait les courses pour le gâteau, il ne restait plus qu’à le faire.
La couleur de la journée était annonce depuis longtemps. Rose bonbon. Le gâteau cuit, monsieur L a étalé le glaçage blanc puis il est allé cueillir quelques grains de raisins sur la vigne du jardin. Madame L avait gardé les violettes cristallisées pour ce jour là. Une pluie de petites fleurs sucrées.
La première petite fille est arrivée, puis une autre, et une autre encore, avec chacune un paquet qu’elles étaient pressées de voir ouvert. Petits chateaux qui se plient, poupées mannequins à robe qui brille, Des cadeaux de filles en rose Barbie qu’on ne voit pas souvent ici.  Mais c’est le jeu aussi. Mademoiselle Joséphine avait proposé d’enfiler la panoplie de maître de cérémonie. Maquillage et histoires au premier pendant que monsieur et madame L préparaient le goûter au rerz-de chaussée. Monsieur Aimé à peine réveillé était aux anges.
« C’était trop bien ton anniversaire ! » comme un adoubement pour une première fête avec des invités. Les petites filles sont reparties leur petit sac en bandoulière rempli de bonbons, et chacune avait un petit brillant indien collé sur le front. Mademoiselle Blanche a regardé la dernière s’éloigner. C’était déjà fini. Pour rester dans la fête encore un peu, on garderait la nappe rose pour le dîner.

rose7rose8rose9rose10
rose11rose12