DSCN6249DSCN6247Faire des courses avec sa petite soeur, c’est ici comme là-bas pour une fois. Après le déjeuner, se presser un peu pour profiter des deux heures qui restent avant la sortie de l’école. Aujourd’hui, madame L a suivi Philomène dans les grands magasins qu’elle voulait lui montrer. Des petits sacs à tout, à mouchoirs, à petite bouteille, à grande bouteille, à tout ce qui existe en fait et puis des petites cartes peintes et du papier plié.

Et toujours la recherche des cartables des petits écoliers japonais. Trouvés en fin de journée. Aussi beaux qu’on le pensait, mais il faudra encore un peu économiser.

Pour chaque petite chose son petit paquet, puis un petit sac, glissé dans un autre sac un peu plus grand et le choix du papier cadeau, et de la couleur du ruban. Une fois madame L s’est trompée, elle a pris la chemise qui était sur le portant, une dame est arrivée à petits pas pour l’échanger contre la même, déjà prête, dans son sachet.

Madame L un peu gêné à regardé autour d’elle. Des jeunes femmes élégantes, des dames   apprêtées, elle s’est sentie pataude avec ses baskets mal nettoyées. Tout d’un coup, l’éléphant dans le magasin de porcelaine, c’était elle.

Et puis les petites courses ont repris de plus belle. Pas de folie, juste des prétextes en coton léger, des fleurs à accrocher, pour continuer à se balader.

Après les vêtements et le papier, madame L est descendue au rayon alimentation d’un grand magasin dont Philomène lui avait parlé. Tout ce quelle venait de voir n’était rien à côté de ce qu’elle découvrait. Tous les produits du monde devaient se trouvaient ici, emballés dans de jolis paquets. L’esthétique du quotidien, du geste comme de l’étiquette, c’est peut être ici ce qui l’aura le plus marquée.

Puisqu’elle essaie de ramener de partout des petites bouteilles de lait en verre, elle s’est dit que c’est dans ce magasin qu’elle allait en trouver, au rayon frais. Arrivée à la caisse pendant qu’une vendeuse les enregistrait, une autre  les empaquetait dans du papier à bulles avant de glisser un petit sachet de glace dans le sac pour les conserver au frais. Même gestes appliqués ce grand magasin comme dans la gargote d’à côté.

Quand madame L sera rentrée, elle pensera aux gestes des japonaises à chaque fois qu’elle préparera un petit paquet. Elle essaiera de ne se concentrer que sur le papier qu’elle est en train de plier, de coller, même s’il doit être déchiré après. Comme si rien d’autre ne comptait. Elle essaiera de s’appliquer. DSCN6257

DSCN6243DSCN6237DSCN6253