SANY0003SANY0005












                                                         Ce soir, monsieur et madame L et leurs enfants ont vécu un moment rare. D'abord s'emmitoufler pour la première fois de l'année pour aller dire bonsoir aux grosses bêtes dans le pré, puis rentrer se réchauffer en attendant le dîner de papa. Mélange d'excitation, de rires idiots et de calins avec chacun "oh non, vous n'allez pas encore vous embrassez, c'est dégueulasse!". Mademoiselle Joséphine avait d'abord décidé de faire la tête parce que la bébé n'était pas encore arrivé puis elle s'est doucement glissée dans a douceur de la fête. C'est elle  qui, la première, a demandé de raconter "comment ça c'est passé quand je suis née". Alors madame L a raconté la naissance de chacun et monsieur L a participé. Il a même raconté des petites choses sur la naissance de Joséphine. Pas pour se l'attribuer, se l'approprier mais parce que ce soir, ils étaient tous les doigts d'une même main. Oups; mais comment on fera après? Et bien une mains à six doigts, on a vu bien pire.
Monsieur L aussi est prêt, ce soir madame L en est certaine. En fait ils sont un peu préssés de partir tous les deux, de se dire que ça y est, il va arriver. lui aussi il a l'air prêt, il fait son chemin.
Mademoiselle Blanche a profité d'un gros calin avec sa maman. Ce petit frère prend vraiment beaucoup de place là où il est "bientôt, on pourra encore se serrer comme avant." Et monsieur Aimé, il sait qu'il sera bientôt grand frère, il à du mal en ce moment à quitter son papa et sa maman, même quand ils partent juste un tout petit peu comme aujourd'hui, pour faire les courses de la semaine. Une semaine un peu particulière que monsieur et madame L ont essayé de préparer. Quand madame L a rencontré son amoureux, elle se disait que le pire de la vie à deux, c'était de pousser un caddie dans les allées d'un grand magasin. Cet après-midi, leur caddie était prêt de déborder et ils sont bien amusés. Les gens les regardaient intrigués, de quoi pouvait on rigoler devnt un rayon de sac poubelle ? Et bien c'était juste d'être à deux dans cet horrible magasin, et de se demander ce qu'on allait manger demain " si tu es là demain". Parce que chez monsieur et madame L, en ce moment, week-end ou semaine, on ne sait plus très bien quel jour on est, mais c'est sûr, la date qu'on a noté, celle qu'on répète et répète depuis qu'on la connaît, c'est demain parce que demain c'est le 23. "le 23, c'est bien demain!?"..."attend, on va vérifier". et en plus, madame L vient de regarder sur son ordinateur, demain...c'est dans deux heures !