SANY0044Monsieur Maurice est un vieil homme étonnant. Il attend. Quand il vient voir ses petits enfants, il se pose sur une chaise, où sur le banc, le regard vite absent et il attend.
On ne sait pas très bien ce qu'il attend. Fils unique d'un père mort avant qu'il soit né et d'une mère jamais remariée, Madame L se dit qu'il y a de quoi ne pas se sentir léger. Mais sur ce vieil homme qui s'assied dans son salon, Madame L ne sait rien d'autre parce que dès qu'il pourrait parler, il se tait.
Elle le pense au milieu de ses fantômes. Madame L aime beaucoup les fantômes, ceux qui vous escarmouchent, qui ne vous laisse jamais tranquille et tout le temps vous titillent, pas ceux, trop silencieux et lourd, qui vous emportent vers le néant.
Quand Monsieur Maurice revient parmi les vivants, il fait de la compote de pommes et choisit toujours le camp des enfants. Il n'aime pas se laver mais adore manger, grignoter et attend l'heure du repas pour penser au suivant.
Peut être qu'il aimerait jouer. On lui pose une question, il n'entend pas et quand il répond, c'est à côté. "Mais pourquoi pépé, tu ne te lève jamais?" La vie résiste, tourbillonne autour de lui, les cris des enfants, les discussions de grands. C'est le moment que choisit Monsieur Maurice pour sortir du silence et poser une question. La même, cinq fois posée depuis le début de la matinée, toujours à côté de la discussion. "et dans six mois, pour mon repas d'anniversaire, tu veux un plat du jour ou un plateau de fruits de mer ?".
Il paraît que Monsieur Maurice n'a pas toujours été comme ça. Controleurs de conserves, il parcourait la France entière et se faisait des amis à qui il racontait la vie de ses enfants. Six enfants tous devenu grands. Madame L pense à eux avec admiration. Six chemins quelquefois tortueux mais toujours du côté du vivant. Peut être qu'ils diront à Madame L "mais de quoi tu te mêle" et puis "ça ne te regarde pas". Mais Madame L vit avec le quatrième de ces enfants devenus grands. Elle comprend comme ça a pu être dur pour lui, avant, d'envisager d'avoir à son tour des enfants. Difficile d'être père quand on a les pieds plantés dans du sable mouvant. Chapeau bas, il a choisi d'affronter le vide  et s'est nourri d'autres racines pour se construire sa propre histoire. Alors même si certains soirs, Madame L, pleine d'effroi, surprend l'ombre du néant dans le regard de  Monsieur L, même si tout d'un coup elle a très peur quand elle le voit qui s'assoit, et attend, elle sait qu'il sait affronter les fantômes et chasser les ombres qui auraient l'idée de roder autour de ses enfants.
SANY0023SANY0018SANY0009