SANY0393Monsieur et madame L n'avaient pas insisté, pas dit à leurs enfants qu'hier, ils se sont vraiment inquiétés. L'ânesse était arrivée le matin trempée, essoufflée pour se coucher devant la porte, un sabot devant la tête. Même plus la force de se lever quand les enfants étaient venus la voir pour l'encourager. La vétérinaire, inquiète, avait dit que les heures d'après allaient être importantes. Et si l'après-midi, Zoé semblait allait un peu mieux, Monsieur et Madame L n'avaient toujours pas trouvé les petits crottins que la docteur pour les animaux leur avait dit de guetter. Même Azul, le cheval de Madame L, compagnon de gratouilles de la petite ânesse, était venu la rejoindre. Il avait passé la nuit à côté d'elle. Et puis ce matin, quand Madame L s'est levée, Zoé se gavait de petites baies qu'elle avait trouvé dans la haie et Monsieur L l'attesta très vite, les crottins étaient bien là. Trois petits crottins pour un grand soulagement. La barrière ouverte, elle est partie au trot rejoindre les chevaux et la vie a repris dans la prairie.
Zoé continuera à venir passer sa tête de l'autre côté du muret quand les enfants prennent leur goûter dehors et à venir en trottant réclamer des calins dès qu'on décide de prendre l'apéro dans le jardin. Les enfants des amis pourront continuer à lui envoyer des petits mots et Mademoiselle Joséphine, Mademoiselle Blanche et Monsieur Aimé iront encore lui raconter leurs petits secrets. C'est promis Zoé, quand Monsieur et Madame L reviendront à la maison avec le petit m, tu es la première à qui ils iront le présenter.